Le harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire, ce sont des gestes ou des paroles répétés qui visent à nuire, blesser ou faire du mal à quelqu’un.

Ce ne sont ni des plaisanteries ni un jeu, car la personne ciblée en souffre. Une personne utilise son pouvoir pour prendre un avantage sur une autre personne. Ce n’est jamais la faute de celui ou celle qui en est victime.

On parle de harcèlement scolaire quand les trois critères suivants sont réunis : l’intention, la répétition et le rapport de force.
L’intention :

La personne qui harcèle blesse l’autre volontairement, soit physiquement, soit par des mots ou des comportements humiliants. Même si la personne qui harcèle ne s’en rend pas compte, ou qu’il/elle répète que “c’est juste un jeu”, du moment que son comportement crée de la détresse chez la personne victime et qu’il/elle continue, c’est du harcèlement.

La répétition :

Il s’agit d’agressions qui se répètent régulièrement durant une longue période.

Le rapport de force :

Le rapport de force entre la personne qui harcèle et la personne qui est harcelée est inégal. Par exemple, un groupe qui s’en prend à une personne, un(e) jeune “populaire” qui s’en prend à un(e) jeune isolé(e) ou ayant moins d’amis, une personne plus âgée (d’une classe au-dessus, un(e) enseignant(e), un(e) surveillant(e)) qui s’en prend à un(e) plus jeune, etc.

Les différentes formes de harcèlement

🔸 la violence physique : taper, pousser, etc

🔸 la violence verbale : les insultes, moqueries, etc

🔸 la violence psychologique : propager des rumeurs, isoler quelqu’un

🔸 le cyberharcèlement : utiliser les réseaux sociaux pour faire du mal à quelqu’un, par exemple en l’insultant, en le(la) menaçant, en écrivant des commentaires méchants, en envoyant des messages méchants, en publiant des photos intimes sans l’accord de la personne, etc

Pourquoi quelqu’un se fait harceler ?

Il n’y a aucun critère pour devenir la cible de harcèlement. N’importe qui peut devenir victime de harcèlement car tout peut servir de prétexte. Tout le monde peut être agressé, pour tout et n’importe quoi, sur la base de n’importe quel critère : être trop grand, trop petit, trop intelligent, trop gros, trop mince. Si tu es victime de harcèlement, rappelle-toi que ce n’est jamais de ta faute, tu n’as rien fait ni dit qui justifie le harcèlement que tu subis. Tu ne mérites pas ce qui t’arrive. Tu es une belle personne, avec des forces et des qualités.

Les conséquences du harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire peut avoir des conséquences graves sur la personne qui le subit. Si tu subis du harcèlement scolaire, c’est très important que tu en parles à quelqu’un.

🔸 la dépression

🔸 l’anxiété

🔸 une mauvaise estime de soi

🔸 penser au suicide, à se faire du mal

🔸 avoir du mal à se concentrer

🔸 manger plus/moins, dormir plus/moins

🔸 ne pas vouloir aller à l’école

Que faire en cas de harcèlement scolaire ?

La séparation des parents

Le deuil

Les conflits avec les parents

Les ruptures

L’estime de soi

L’image corporelle

La jalousie

Les violences sexuelles

L’orientation sexuelle et l’identité de genre